La Battle des Internets : Scientifiques VS Savants Fous

« Fake news », théories conspirationnistes et sciences alternatives ne se sont jamais aussi bien portées sur Internet. « Post-vérité » a même été élu mot de l’année 2016 par le dictionnaire d’Oxford. C’est dire. Il paraît que les faits objectifs ont moins d’influence que les croyances. De quoi être paumé.
D’autant plus que ce n’est pas toujours évident d’aborder certaines questions avec ton entourage. Comme l’a chanté le youtuber Norman, celui à qui tu peux tout demander et qui ne te chambrera jamais, ton seul gars sûr, c’est Google. Et avec lui, le plus important, c’est la question.

Donc on a enquêté avec Féfé, mon vieux pote journaleux sociologue… Et les résultats sont étonnants !

La toile héberge de tout et peut donc répondre à toutes tes attentes : de la musique, des « LOLCats », du porno ou des recettes de cuisine. On y trouve aussi du contenu scientifique de qualité, des théories admises, d’autres plus ou moins contestées, des contacts de médecins ou de magnétiseurs… Chacun ses solutions. Donc on a tout simplement regardé ce que les internautes tapent le plus dans le célèbre moteur de recherche. On a comparé en fonction des pays, mais aussi les tendances depuis 2004.
Bienvenue sur le ring d’Internet, où scientifiques et savants fous se bastonnent sans merci. Qui sera le champion ? Voici la réponse dans la Battle des Internets. Match en 5 rounds. Let’s get ready to rumble !

Round 1 : Quand on a la tête dans les étoiles

L’Univers est infiniment grand. Mais qu’est-ce qui se passe dans l’espace ? Face à l’inconnu, il est tentant de se dire que la vérité est ailleurs. Pour en avoir le cœur net, on a opposé l’astronomie à l’astrologie, l’ufologie (c’est à dire l’étude des OVNI) et les questions sur l’existence des petits hommes verts.

La France, c’est quand même le pays où Elisabeth Teissier conseillait le président de la République. Pas surprenant que l’astrologie soit en tête chez nous. Aux States, c’est le même engouement.
L’OVNI, en France, c’est Jul. Mais en Chine, en Amérique latine et dans les pays de l’ex-URSS, on se documente plus sur les engins spatiaux.
Au Maghreb et dans la péninsule arabique, on a l’œil rivé au télescope. L’astronomie est en tête.
Quel est le point commun entre le Kenya et l’Irlande ? Non, ce n’est pas une blague Carambar. Il s’agit de l’intérêt porté à la vie extraterrestre.
Pour plus de détails, check la mappemonde ci-contre.

L’astrologie, qui crânait en tête du peloton, s’est prise un sacré gadin. Pourtant, elle reste devant notamment grâce à un pic chaque début d’année. Un moment où on se jette sur l’horoscope de l’année à venir.
Derrière, ça se tient dans un mouchoir de poche. C’est l’astronomie qui souffre de la concurrence. Elle se retrouve bonne dernière. Les sujets touchants aux rencontres du troisième type l’ont doublée sans vergogne. Les apparitions supposées d’OVNI dopent les recherches sur ce thème. Comme les vidéos d’une présumée flotte survolant le Mexique en 2004.
Pour plus de détails, check le graphique ci-contre.

Score : Scientifiques 0 – 1 Savants fous

Round 2 : Quand on a besoin d’aide

On passe tous par des moments difficiles. A qui nous fions-nous quand nous sommes en crise existentielle ? Au psychologue ou au psychiatre ? Ou se tourne-t-on vers un gourou, un voyant voire un sorcier ?

La France, c’est aussi le pays de Nostradamus, l’as des prophéties poétiques. Pour preuve, en métropole, c’est la voyance qui est la plus recherchée. Idem pour la Russie et le Moyen Orient.
Pendant ce temps-là, en Afrique du Sud ou au Maroc, on a tendance à chercher un psychologue (#ripFreud). Alors que les tunisiens, les serbes et les slovaques sont plus adeptes de la médecine de l’âme, la psychiatrie.
L’Inde, et sa culture ancestrale de la spiritualité, a créé le concept de Gourou. Pas étonnant que ce soit le mot le plus recherché des cinq là-bas. Par contre on ne s’attendait pas à observer la même tendance chez les finlandais, les kenyans ou les italiens. Reste à savoir s’ils sont plus Raël ou Bouddha.
Toute l’Amérique Latine, sans exception, semble plutôt se diriger vers un sorcier. Harry Potter aime ça.
Pour plus de détails, check la mappemonde ci contre.

En 2004, on avait les psychologues à la bonne. On en cherche toujours autant. Par contre, les voyants reviennent en force. D’ailleurs il y a un pic des recherches à chaque début d’année, histoire d’anticiper les galères à venir. Idem, on se pose plus de questions sur les sorciers pendant la période octobre-novembre. Sans doute un lien avec les journées les plus lugubres de l’année : Halloween et la Toussaint.
Pas vraiment besoin de psychiatre visiblement, peut-être parce que c’est notre médecin qui nous le conseille.
En revanche, on cherche autant de psychologues que de gourous… A méditer !
Pour plus de détails, check le graphique ci-contre.

Score : Scientifiques 0 – 2 Savants fous

Round 3 : Quand le ciel nous tombe sur la tête

La Science fait-elle la loi sur le sujet du climat ? Beaucoup de sceptiques se demandent si les bouleversements que connaît la planète ne seraient pas dus à l’Homme. Face au sujet scientifique du changement climatique, on a sélectionné deux challengers qui ont la cote : HAARP et les chemtrails.
Le projet HAARP est un programme américain militaire et scientifique de recherche sur la composition de l’atmosphère. Pour les complotistes, son objectif est de permettre de contrôler le climat à des fins géopolitiques. La théorie des chemtrails avance que les traînées blanches laissées par le passage des avions sont en réalité des produits chimiques répandus par des agences gouvernementales pour changer la météo à leur guise.
Des théories jeunes, des freluquets par rapport à une croyance millénaire : la destruction totale du monde, l’Apocalypse. Cette fois, ce sont les dieux qui font mumuse avec la planète. Qui sera le plus fort ?

En France, on le sait, on est champions du pessimisme. Quitte à s’inquiéter, on fait des recherches sur l’Apocalypse. Les roumains et les polonais nous rejoignent au club des désespérés. L’influence de la religion ?
Reflet des tensions politiques avec les USA, le thème « HAARP » est le plus demandé en Iran et en Turquie.
En Italie, ils sont nombreux à lever des yeux inquiets vers le ciel ensoleillé. C’est le seul et unique pays où le thème « chemtrail » est le plus recherché.
Il n’empêche que dans la majeure partie du monde, c’est bien la question du changement climatique qui pose question.
Pour plus de détails, check la mappemonde ci-contre.

Le changement climatique domine les débats. Si ça te paraît évident, ça n’a pas toujours été le cas. Les recherches ont décollé dans la période à partir de 2006. Cela coïncide avec la sortie du rapport Stern financé par le Royaume-Uni en octobre 2006. Le premier texte sur le réchauffement planétaire par un économiste, dénonçant un risque de récession lié au climat. Depuis 2010, attention, ça se resserre.
L’apocalypse reste une source inépuisable de questions. La peur du turfu ? Souviens-toi du buzz de la prophétie maya annonçant la fin du monde en 2012. Une interprétation des textes anciens rendue célèbre par l’anthropologue Michael D. Coe en 1966 et battue en brèche depuis par les historiens et archéologues.
En mars 2011, HAARP sort du lot. Soupçonné par des internautes d’être à l’origine de la catastrophe de Fukushima. Pourquoi ? Une étude de la NASA pointe des anomalies atmosphériques au-dessus du Japon avant le séisme. Il n’en fallait pas plus pour susciter les spéculations.
Quant aux chemtrails… Ils sont à la traîne bien sûr…
Pour plus de détails, check le graphique ci-contre.

Score : Scientifiques 1 – 2 Savants Fous

Round 4 : Quand on a un coup de mou

Une panne, ça arrive à tout le monde… Fais pas le malin ! Mais as-tu confiance en la science pour booster ta libido ? Il n’y a pas que le viagra dans la vie. D’autres solutions existent, comme les aphrodisiaques ou la sexologie. Les plus motivé(e)s peuvent se mettre au tantrisme, cette méthode basée sur “l’harmonie spirituelle et sensorielle des partenaires”.
Prêt à affronter la réalité ?

James Brown chantait It’s a man’s world. S’il avait su le succès du viagra… Car le monde est bleu. Bleu comme la petite pilule qui fait grossir les voitures dans une pub. Toute l’Europe de l’Ouest, une bonne partie de l’Amérique, de l’Afrique et de l’Asie.
En Russie et en Chine, on préfère éviter les médicaments en optant pour les aphrodisiaques. Ce soir, ça sera gingembre et ylang-ylang.
D’autres pays sont plus adeptes de thérapie de couple et sexologie.. C’est le cas en Iran, au Mozambique et au Paraguay.
Les Phillipines, le Danemark et l’Estonie font partie des rares à s’intéresser de près aux énergies sexuelles décrites par le tantrisme.
Pour plus de détails, check la mappemonde ci-contre.

Sans aucune contestation, c’est le mot “viagra” qui a toujours été le plus recherché dans le moteur de recherche. Mais c’est de moins en moins le cas. Est-ce que les Hommes se retrouvent moins en rade de batterie ? Difficile à dire.
En tout cas la sexologie n’intéresse pas plus aujourd’hui qu’en 2004. Par contre, les aphrodisiaques connaissent un regain d’intérêt.
A tel point qu’ils rejoignent au classement actuel l’étonnant second au classement : le tantrisme.
Pour plus de détails, check le graphique ci-contre.

Score : Scientifiques 2 – 2 Savants Fous

Egalité aux points, faut qu’on les départage !

Final Round : Quand on part en live

Si les scientifiques étaient des stars, ça se saurait. Voyons quand même si la grande Marie Curie peut rivaliser avec le champion NBA Stephen Curry et celui qui sauve tous tes plats fadasses, le curry.

Dans l’hexagone, c’est la bouffe avant tout. Tout comme l’Australie ou la majeure partie de l’Amérique Latine. Pas de solidarité avec Marie. Ouf, ses racines polonaises lui assurent une fan base en Russie et dans les anciens pays soviétiques.
En Amérique du Nord, c’est forcément les 3 points du scoreur des Warriors, Stephen Curry qui intéresse le public de NBA.
Pour plus de détails, check la mappemonde ci-contre.

Aïe, la première femme à remporter le prix Nobel ne sait pas dunker. Et puis les recherches sur le radium, ça ne sert pas à grand chose pour réussir son poulet…
Mais Stephen Curry n’attire l’attention sur lui qu’en grosse période de match de NBA. Donc sur la durée, c’est un triomphe sans conteste des cuisiniers, les savants fous des casseroles !
Pour plus de détails, check le graphique ci-contre.

Score : Scientifiques 2 – 3 Savants Fous

Victoire des savants fous !

Comment ça, le combat est truqué ? D’accord, la Science sait se défendre. Mais elle a subi la moitié de la rencontre. Elle doit travailler sa garde. Le 22 avril prochain, un collectif de chercheurs américains et européens appelle à descendre dans la rue pour soutenir les sciences face aux obscurantismes. Ça sent le match retour…